Goupil le fourbe et Léandre le belliqueux, ou l’enfer de Machiavel [2]

PAR RÉMI HUGUES.     

Les heures que nous vivons ne sont pas précisément romantiques, au sens courant du mot. On ne peut même plus se toucher, même plus se faire la bise !

Deux faits en particulier, dans ce contexte catastrophique de pandémie de coronavirus, ont profondément attristé nos compatriotes : le détournement par les Américains de masques de protection sur le tarmac de l’aéroport de Shanghai, qui a eu lieu le 1er avril, et le meurtre de deux personnes à Romans-sur-Isère, qui s’est produit le 4 avril, commis par un fou à lier sans papiers d’origine soudanaise, ce qui une fois de plus devrait convaincre chacun de défendre l’ « immigration zéro », les immigrationnistes, ces nouveaux maquignons, étant dans cette affaire coupables, en plus d’être des idiots utiles du capitalisme mondialisé, qui, après avoir ravagé la planète est en train de se ravager lui même[1], dans la mesure où ils défendent une politique néocolonialiste, eu égard au fait que l’immigration du Sud vers le Nord est un pillage en règle des ressources humaines des pays du Sud. Il n’y a de richesses que d’hommes, dixit Jean Bodin.

Ce que nous soulignons ici c’est la concomitance de ces deux événements. De la même manière, personne n’avait relevé la concomitance de l’organisation à Marseille d’une cession de présentation au public de Google (vocable à rapprocher de « Gog »), via des formations et des activités ludiques, qui eut lieu peu avant, le week-end du 22 et 23 septembre[2], cet effroyable double homicide de Mauranne et Laura, en octobre 2017 par un psychopathe dégénéré possédé par les mortifères espérances millénaristes de Daech.[3] Soit, après Gog, Magog.

Le maire des 13ème et 14ème arrondissements Stéphane Ravier est bien seul pour nous rappeler à leur mémoire, nous devons lui accorder ce mérite, par-delà toute considération politicienne, pour ne pas dire politicarde.

Les deux affaires, celle des masques subtilisés par « notre ami » américain, qui a l’habitude d’agir avec ruse, à l’image de son perfide cousin Albion, comme en attestent les attaques par drone au Moyen-Orient lancées par l’administration, tues par les médias – il est possible, à cet égard, que Donald Trump, court-circuité en permanence par l’État profond qui opère à chaque instant en sous-main, n’ait pas commandité la frappe perpétrée en janvier 2020 contre le dignitaire iranien Jamal Khashoggi – et celle de l’attentat « takfiriste »[4] de Romans, est semblable au mode d’action propre à Daech et Al-Qaïda, qui est exaltation de la violence pour elle-même, de la violence non-feinte, non-dissimulée, ouverte, transparente, à l’image de notre société actuelle des réseaux sociaux née avec l’essor de la Silicon Valley, où la Californie sert d’instrument de propagande au Califat maudit, qui, on le voit, n’a pas été totalement anéanti, dissous, et qui tel les têtes de l’Hydre de Lerne peut rejaillir à tout moment.

Tandis que les personnalités publiques, ainsi que les masses, en usant des mêmes instruments – Facebook, Twitter & Cie – répètent à l’envi, en bon Sisyphes compatissants, depuis maintenant trop d’années les mêmes paroles de condoléance après chaque crime barbare commis par ces entités infra-psychiques dont parlait Jean Phaure dans Le cycle de l’humanité adamique.[5]

Ainsi, après le temps du deuil, voici l’heure de la réflexion, dans cette période troublée qui ressemble comme deux gouttes d’eau à une crise systémique. C’est hélas dans ces moments cataclysmiques que l’on voit émerger les comportements les plus maléfiques, ou machiavéliques

Mais c’est aussi là que se révèlent les actes les plus admirables. Le XXIe siècle est donc un autre « âge des extrêmes », pour reprendre le titre d’un ouvrage de l’historien britannique Eric Hobsbwam consacré au XXe siècle[6], voire un âge des ténèbres. Sachons par conséquent raison garder.  (Suite et FIN)  


[1]https://www.jesuisfrancais.blog/2019/08/02/sur-la-folie-des-taux-dinteret-negatifs-de-la-chrematistique-a-la-l%ca%bcachrematistique/ ; https://www.jesuisfrancais.blog/2019/08/03/sur-la-folie-des-taux-dinteret-negatifs-2/
[2]https://gomet.net/google-soutient-la-formation-numerique-a-marseille/
[3]J’ai démontré dans L’essence de la modernité (Édilivre, 2018) que Daech est Magog. Voir aussi : https://vigile.quebec/articles/saint-augustin-actuel-7414 ; https://www.jesuisfrancais.blog/2019/08/14/le-fil-qui-relie-hong-kong-a-moscou-en-passant-par-teheran-et-idleb/ ; https://www.jesuisfrancais.blog/2019/08/16/le-fil-qui-relie-hong-kong-a-moscou-en-passant-par-teheran-et-idleb-2/
[4]https://www.monde-diplomatique.fr/2007/07/SHAHZAD/14907
[5]Introduction à l’étude de la cyclologie traditionnelle et de la fin des Temps, Paris, Dervy, 1994. On peut relever trois passages de ce livre qui est une véritable somme. D’abord : « Il apparaît que ces concentrations de planètes échelonnées en notre fin des Temps […]  »signent » les étapes principales de l’invasion de la planète par les hordes dévastatrices de Gog et Magog, ces  »entités » infra-psychiques plus ou moins bien contenues tant que les religions jouaient leur rôle, et qui profitent comme le dit René Guénon, des fissures de la  »Grande Muraille » qui n’est pas seulement de Chine, pour investi tout ce qui sur la Terre présente encore aujourd’hui un caractère traditionnel. », p. VIII-XIX. Puis : « Ouvriers déjà de la pré-apocalypse que nous vivons, alors même qu’ils croient […] porter l’humanité vers de vertigineux destins, ils obéissent aveuglément au calendrier cyclique et ne font qu’  »achever » un monde déjà condamné. Eux qui sont toute  »révolte » et qui personnifient la  »négation » spirituelle, ils obéissent ainsi quand même, à Dieu ! », p. 516. Enfin, page 563, l’auteur annonce pour les années à venir « un déferlement de guerres civiles et de persécutions à l’encontre des croyants, le tout dégénérant en guerre mondiale où les armes de mort (atomique, bactériologiques, etc.) pourraient être utilisées. »
[6]L’âge des extrêmes : Le court XXème siècle, 1914-1991, Bruxelles, Complexe, 1999.

À lire de Rémi Hugues Mai 68 contre lui-même (Cliquer sur l’image)

 

 

 

 

© JSF – Peut être repris à condition de citer la source

Laisser un commentaire

dolor commodo in lectus quis, venenatis, venenatis nec Lorem Curabitur